J’ai regroupé, ici, mes articles de blog concernant les Français de l’étranger.

À l’occasion de cette journée internationale des droits des femmes, je voulais mettre en lumière les parcours courageux des femmes diplomates, qui ont œuvré et œuvrent pour la France et les Français à l’étranger, et qui ont souvent eu un parcours plus compliqué que celui de leurs comparses masculins, dans un ministère où le plafond de verre est réputé très solide.

Je suis profondément déçu devant le vote du deuxième PLFR 2020, vendredi dernier, à l’Assemblée nationale. Plusieurs députés avaient déposé des amendements visant à remettre – modestement – des crédits sur les dotations budgétaires de l’AEFE (25 millions d’euros), des bourses scolaires (10,5 millions d’euros) et des aides sociales (1,33 millions d’euros).