politique

Agitation à droite et préparation de notre contre-attaque à gauche, l’actualité politique ne manque pas de piquant.

Vous trouverez ici mes articles sur ce point.

Cet après-midi à la manif’ contre la réforme des retraites, de la République à la Nation. C’est long, au moins 6 kms au pas, et comme le PS est placé après les syndicats, on commence par poireauter et piétiner 2 heures place de la République. Qu’est ce qu’on a mal aux pieds à la fin ! Il y a des jours où j’envie les partis de droite qui ne manifestent que très rarement, même quand ils sont dans l’opposition.

L’affaire des Roms et du démantèlement des camps est une tache sur le front de la France, peut-être plus. C’est du moins ainsi que beaucoup d’entre nous l’ont vécu, qu’ils soient de droite ou de gauche, catholiques ou libres-penseurs, adolescents ou seniors. L’opinion publique européenne et internationale l’a également ressenti ainsi comme l’a montré la presse de nombreux pays. Essayons de ne pas simplifier une question complexe. Il y a en Roumanie environ 2 millions de Roms qui ont la nationalité roumaine mais qui ne sont pas intégrés, font l’objet d’un racisme général et vivent dans des conditions de grande précarité. L’entrée de la Roumanie dans l’Europe permet à ses ressortissants de voyager librement dans le territoire de l’Union, de séjourner 3 mois dans un pays et de demander une autorisation de séjour s’ils trouvent un emploi (150 branches sont ouvertes).

J’ai été surpris que Jean-Louis Bianco déclare vouloir être candidat à la primaire et écrive même son livre-programme. Cela ne cadre pas avec son image de grand serviteur de l’État, plus technicien de la machine gouvernementale que politique même s’il a gravi tous les échelons de la vie locale : conseiller municipal, maire de Digne, conseiller général, président du Conseil général des Alpes de Haute Provence, député.