politique

Agitation à droite et préparation de notre contre-attaque à gauche, l’actualité politique ne manque pas de piquant.

Vous trouverez ici mes articles sur ce point.

Cette année commence bien mal avec le tragédie humaine en Haïti. Au-delà des mots dérisoires face aux dizaines de milliers de morts, à la douleur des blessés, des survivants touchés dans leur chair et dans leur famille, la seule chose utile que nous puissions faire c’est de donner ce que nous pouvons à l’association de notre choix pour aider les Haïtiens à reconstruire leur pays. Espérons que cette reconstruction sera l’occasion de fonder un nouvel État et une nouvelle société dont la violence, la corruption, l’injustice seront bannies ! Qu’une pensée soit permise pour notre ami Benoît Faucheux, président de Français du Monde-ADFE - Haïti et pour son épouse, qui ont perdu un enfant dans la catastrophe.

En guise d’introduction : je ne pense pas que le débat sur l’identité nationale voulu par Nicolas Sarkozy et relayé par Éric Besson ait grand sens. Pourquoi le lancer maintenant ? Y a-t-il quelque part une menace contre l’identité nationale ? Y a-t-il même une demande qui vienne soit de nouveaux citoyens français désireux de clarifier ce qui est leur nouvelle « identité » soit de Français plus anciens qui auraient des doutes sur ce qu’ils sont ? Pas du tout, j’ai beau tendre l’oreille, je n’entends rien et toutes les explications sur cette opération de circonstance s’en trouvent validées.

Notre ministre, Bernard Kouchner, vient de préciser sa pensée en ce qui concerne le périmètre et la gestion de la nouvelle agence culturelle extérieure qui prendra la forme d’un ÉPIC (Établissement industriel et commercial). Elle devra s’occuper de la programmation, de la coordination avec le ministère de la culture et de la fusion – sur le plan local – des centres culturels et des instituts français avec les services de coopération et d’action culturelle (SCAC).